Agriculture, du champ à l'assiette
Lire la suiteL'agriculture, au sens strict du terme, est la culture du sol pour la production de denrées alimentaires pour l'homme et les animaux. Dans le code rural sa définition est : « Sont réputées agricoles toutes les activités correspondant à la maîtrise et à l’exploitation d’un cycle biologique de caractère végétal ou animal et constituant une ou plusieurs étapes nécessaires au déroulement de ce cycle ainsi que les activités exercées par un exploitant agricole qui sont dans le prolongement de l’acte de production ou qui ont pour support l’exploitation ». Les premières étapes de l’agriculture sont apparues au néolithique, par la domestication d’animaux et de plantes. Cette domestication s’est faite et prolongée par une sélection des variétés et leurs migrations. La plupart de nos aliments actuels sont originaires d’autres continents : tomates, haricots, pommes de terre et maïs d’Amérique centrale ; blé d’Asie mineure ; riz d’Asie etc. Le cycle de production des aliments par l’agriculture copie, en le modifiant, un cycle naturel des végétaux chlorophylliens dont le point de départ est la photosynthèse. Celle-ci, transforme l'énergie lumineuse en énergie chimique, il y a synthèse de molécules organiques à partir de CO2 et d'eau et le rejet d'oxygène. De nombreux autres facteurs interviennent dans la formation des végétaux notamment les sols et le climat. Les plantes seront consommées directement par l’homme et/ou utilisées comme nourriture pour les animaux. Les plantes se multiplient par reproduction sexuée : formation de graines ou par reproduction asexuée naturelle (racines, bourgeons, stolons..) ou artificielle (greffe, clonage, bouturage). La reproduction des plantes permet aussi une sélection, sélection qui peut aboutir à de nouvelles variétés. Selon l'utilisation plus ou moins importante d’intrants (engrais, produits phytosanitaires), des modes de travail des sols, de l’assolement, il est possible de distinguer de nombreux systèmes d'agriculture : extensive, intensive, biologique, biodynamique, raisonnée, durable, hors-sol. La plus part des productions agricoles sont saisonnières et ne sont pas toutes consommées immédiatement, aussi se pose non seulement des problèmes de stockage mais aussi de transformation. Ces techniques permettent donc un approvisionnement annuel. Entre les producteurs et les consommateurs, les circuits peuvent être plus ou moins longs, de l’autoproduction à la grande distribution, en passant par la vente directe, les Amaps, des concepts, des modes de vie bien différents, … Quelle place pour l’agro-industrie ? Quel est le devenir de l’agriculture ?
A ssociation S cience E t L ivre