Accéder au programmeL' Eole de Clément Ader, 1902
Exemples d'utilisation et sources d'inspiration : - Le velcro (contraction des mots velours et crochet) est inspiré des crochets de la propagule renfermant les graines de bardane ; - « l'effet lotus » a permis la fabrication de surfaces auto-nettoyantes ; - de la peau du gecko à la fixation sans percer ; - les termitières inspirent des types d'éco-habitat avec en autres des systèmes passifs de climatisation ; - le bec et la tête du martin-pêcheur a permis de dessiner l'avant du Shinkansen (train à grande vitesse japonais) et de réduire le bruit et d'éviter ainsi la surpression à l'entrée des tunnels ; - les gerris, insecte qui marche sur l'eau en exploitant la tension superficielle a amené à la fabrication de micro-robots qui marchent ; - A partir de l'épiderme du requin-marteau, mako, une combinaison de natation Fastskir a été développée, elle est interdite en compétition car très performante.
Le biomimétisme, du grec bios (vie) et mimêsis (imitation) est une discipline scientifique qui s'inspire du vivant pour innover de façon durable. Son étymologie, qui laisse entendre qu’il s’agit de copier tout bonnement des modèles existants dans la nature est trompeuse. Le biomimétisme diffère du mimétisme qui est seulement une modification de forme et/ou de couleur pour certaines espèces de se confondre avec l'environnement ou avec les individus d'une autre espèce. Ici, nous entendrons le biomimétisme dans un sens large, incluant la bionique, la bio-assistance et la bio-inspiration. La bionique est la science qui étudie les systèmes biologiques afin de développer des systèmes non biologiques susceptibles d’avoir des applications technologiques. Elle s’intéresse en particulier aux propriétés mécaniques du vivant et tente de les transposer dans le domaine de l’ingénierie. La bionique concerne donc la robotique, le développement de capteurs bio-inspirés, la biomécanique… Lire la suite
Biomimétisme : s'inspirer du vivant pour innover
A ssociation S cience E t L ivre